Minimalisme et anxiété

1 minute de lecture

Cela fait bientôt trois ans que j’ai commencé à tendre vers un mode de vie minimaliste. Tranquillement, mais sûrement, j’ai donné, vendu et recyclé.

Pièce par pièce, mon copain et moi avons désencombré tout ce que nous voyions.

Objet par objet, on s’est posé la fameuse question :

Est-ce que j’en ai vraiment besoin?

Quand j’ai commencé ce processus, c’était surtout pour se débarrasser de tous les doubles que mon copain et moi avions amassés lorsque nous avons déménagé ensemble. Puis, ça a été de vider notre ''locker'' rempli. Puis, pour faire de l’espace dans le bureau, pour le transformer en chambre de bébé. Puis, j’ai réalisé que plus j’avançais au sein de notre minimalisme, plus j’avais les épaules légères.

Je gère mieux mon anxiété depuis deux ans. Suivi psychologique, thérapie cognitive-comportementale et beaucoup de travail sur moi-même m’ont permis d’être moins anxieuse aujourd’hui. J’ai plusieurs trucs que j’utilise au quotidien pour gérer mon anxiété, mais sans m’en rendre compte, le minimalisme s’est rajouté à cette liste.

Posséder moins – simplifier ma vie – me permet d’être plus en accord avec moi-même.

Les espaces vides sur mes murs, sur mes meubles, dans mes tiroirs, dans ma garde-robe, etc., me font du bien. Sans le réaliser, tous ces objets que j’avais et qui ne me servaient pas pesaient lourd. Ils rajoutaient au poids que j’avais dans la tête. Mon fouillis physique était néfaste pour mon fouillis mental.

Plus j’avance avec le minimalisme, plus mon anxiété diminue, même avec des objets que je croyais bon pour moi, comme mes livres. Ça a été l’un des ménages les plus difficiles à faire, mais les livres que je possède maintenant reflètent mieux la personne que je suis au présent et non la fille du passé ou cet idéal que j’essayais d’atteindre. Ça m’a allégé d’un poids que je ne pensais même pas avoir.

Le minimalisme me permet d’avoir plus de temps pour moi-même, de lire, d’écrire, de cuisiner de passer du temps avec ma famille et les gens que j’adore. Je ne pense plus à comment ranger un tel objet, mais plutôt à quel organisme je vais pouvoir le donner et à qui cet objet sera plus pertinent.

Mon anxiété sera toujours présente dans ma vie, mais je crois mieux la gérer avec le temps et surtout depuis l’arrivée du minimalisme dans ma vie.

Et vous, comment le minimalisme vous a aidé?

Encore plus...

Soyez les premiers
à recevoir nos nouveautés,
nos recettes et nos articles.

Limoilou

885, 3e avenue
Québec (Québec)
G1L  2W8

418 523-1616

Lun-Mer
10 h à 18 h 30
Jeu-Ven
10 h à 21 h
Sam-Dim
9 h 30 à 17 h

Montcalm

980, avenue Cartier
Québec (Québec)
G1R 2S1

418 353-1616

Lun-Mer
10 h à 18 h 30
Jeu-Ven
10 h à 21 h
Sam-Dim
9 h 30 à 17 h