Se choisir

4 minutes de lecture

À toi qui hésites. À toi qui ne sais pas. À toi qui veux, mais qui as de la difficulté à emboîter le pas vers une démarche de consommation réfléchie et responsable ? On doit se jaser !

Souvent les gens aiment croire que les magasins de vrac, les aliments biologiques, les petits commerces locaux sont réservés à une certaine classe de la société, soit aux granos et aux bobos chic et argentés.

Pour ma part, je crois qu’ils sont réellement accessibles aux étudiants, aux jeunes familles et même à nos maîtres de la sagesse, nos grands-parents. Je t’explique pourquoi. Je crois que la base du dilemme est due au décalage entre l’éthique et le pouvoir d’agir.

La réalité

En tant que consommateurs, nous sommes confrontés à un manque d’information à ce sujet. Il est plutôt ironique de dire qu’en 2019, à l’époque où l’information se transmet plus vite que la grippe, les humains, citoyens de la Terre, sont alors privés de leur autonomie, car nous ne sommes pas informés objectivement et entièrement. Ici, on ne cherche pas de coupable, cependant, on sait tous que les grandes têtes dirigeantes des entreprises de multinationales s’en réjouissent grandement. Une société désinformée fait rouler l’économie. 

Soyons plus intelligents qu’eux. Soyez la différence, soyez la personne qui se pose des questions. En tant que consommateurs, nous devons nous réapproprier notre pouvoir afin d’aligner notre désir éthique et nos actions quotidiennes. Pour se faire, je crois sincèrement que la meilleure solution est d’entamer une démarche individuelle qui mènera à une action collective. Ce sont les individus qui doivent faire les premiers pas puisque les grandes têtes de la société ne sont pas prêtes à changer. Nous sommes, tous et chacun, indépendamment, une source de changement.

Consommer autrement, consommer intelligemment

Le premier pas à faire est de prendre conscience de notre consommation. Nous devons faire un portrait global de tout ce que nous consommons ; de ce que l’on mange à ce que l’on jette dans la poubelle. La réponse est souvent : trop. Je consomme trop. C’est à ce moment que vient la redoutable question : et si je consommais autrement ? Et si je consommais intelligemment. Il faut apporter une conscience dans nos achats, c’est-à-dire que l’on doit davantage se questionner. Est-ce que ce que je m’apprête à acheter est le mieux pour moi ? En d’autres termes, c’est le point de départ.

La planète, notre alliée

En plus de faire ce changement de vie pour toi, tu le fais aussi pour ta planète. Notre maison, notre terrain de jeu.

Selon un article de la fondation World Wide Fund for Nature (WWF) publié récemment par le journal Le Devoir, la moyenne mondiale de l'empreinte écologique est de 2,7 hectares par personne en 2018. Sachant que « la biocapacité de la planète pour soutenir les humains ne devrait pas dépasser 1,9 hectares (ha) par individu. », j’espère que cette phrase n’allume pas seulement tes lumières de Noël, mais aussi la petite lumière dans ton esprit ! Vouloir diminuer son l’empreinte écologique aide grandement notre planète (et non ce n’est pas cliché de mentionner que chaque petit geste compte ) !

La Terre a toujours été notre plus grande ressource et une des bonnes solutions pour changer notre mode de consommation est de se tourner vers elle.

Simplicité

Le retour à la terre, aux produits bruts, au ‘’fait à la main’’, aux produits locaux. C’est synonyme d’un retour aux sources, à la simplicité. Un des maux de notre société qui teinte la consommation globale est la lâcheté humaine qui paradoxalement priorise l’efficacité dans toutes les sphères de sa vie.

Pourtant on le dit souvent, « ça se sent que c’est fait ‘’homemade’’ ». Les produits sont généralement plus savoureux et durables ! On valorise ces produits comme étant luxueux, car plus personne n’en fabrique. On les met sur un pied d’estale, on considère se faire un cadeau lorsque l’on s’en procure. Il faut arrêter de faire l’autruche et faire face à notre consommation.

De nos jours, l’individu achète le temps qu’il n’a pas. Souvent, on a tendance à acheter des choses déjà toutes faites et suremballées, car elles se consomment instantanément. Pourquoi faut-il toujours économiser du temps, être toujours plus rapide, plus efficace ? Sincèrement, il n’y a aucune raison, sauf de passer à côté de la vie. Le temps n’est pas infini, alors utilisons le judicieusement.

Au quotidien

Bref, consommer autrement c’est de choisir des épiceries alternatives comme celles qui proposent le vrac. C’est de prendre le temps de cuisiner de bons plats et faire du « meal-prep ». Prenez le temps de faire vos produits maison comme vos crèmes pour le corps ou vos produits ménagers, ce qui est un avantage de taille puisque les produits faits par vos douces mains coûtent beaucoup moins chers que ceux déjà préfabriqués. En plus vous consommerez localement et d'encourager les entreprises de votre quartier.

Consommer de façon réfléchie, c’est faire de soi une priorité. Vous allez voir, c’est contagieux ! Chaque petit geste que vous allez faire va drastiquement augmenter votre fierté. D’autres symptômes sont aussi possibles comme vouloir en parler à tout le monde. Faites-le avec bienveillance, c’est l’un des plus beaux cadeaux que vous pouvez offrir.

Pour calculer votre empreinte écologique, cliquez ici : https://www.wwf.ch/fr/vie-durable/calculateur-d-empreinte-ecologique/resultat

Encore plus...

Soyez les premiers
à recevoir nos nouveautés,
nos recettes et nos articles.

Limoilou

885, 3e avenue
Québec (Québec)
G1L  2W8

418 523-1616

Lun-Mer
10 h à 18 h 30
Jeu-Ven
10 h à 21 h
Sam-Dim
9 h 30 à 18 h

Montcalm

980, avenue Cartier
Québec (Québec)
G1R 2S1

418 353-1616

Lun-Mer
10 h à 18 h 30
Jeu-Ven
10 h à 21 h
Sam-Dim
9 h 30 à 18 h