Blogue Articles Opinion

Se sentir chez soi

3 minutes de lecture

Aller faire l’épicerie à chaque semaine était pour nous, petite famille de trois que nous sommes, un moment passé ensemble, un moment de détente, un moment rempli d’aventures. Depuis le début du confinement en mars dernier, disons que notre routine d’épicerie a été bien chamboulée. Faisant de l’anxiété, nous avons établi que c’est mon partenaire qui irait maintenant à l’épicerie, et ce aux deux-trois semaines, surtout depuis une belle crise de panique de ma part dans le parking du Provigo près de chez nous. On fait aussi notre épicerie en vrac en ligne maintenant en passant des commandes sur le site Internet de La Récolte. Étant une aventure avant, c’est plus souvent une corvée ces dernières semaines. Un gros ajout à notre charge mentale, autant pour mon partenaire que pour moi-même. Et je ne vous parlerai même pas du sentiment de régression que nous vivons à cause des interdits d’utiliser des sacs à légumes et d’épicerie réutilisables dans plusieurs endroits.

Mais il y a quelques semaines de cela, j’ai dû passer ma peur des gens et des changements en cours. J’ai respiré profondément et suis allée acheter quelques trucs sur place à La Récolte. Et savez-vous quoi? Aucune crise de panique, car je me sentais chez moi. J’avais l’impression de revenir à la maison après plusieurs semaines d’absence. Oui, il y a plusieurs changements sur place, la manière de faire est différente, il faut être moins pressé, mais l’atmosphère est la même.

C’est toujours aussi réconfortant.

C’est toujours une aussi belle équipe passionnée et patiente.

C’est toujours bien axé avec nos valeurs minimalistes, écoresponsables et slowliving.

Mon expérience de retour à La Récolte m’a donné le coup de pied aux fesses que j’avais besoin pour ressortir dans les lieux publics, particulièrement de ventes alimentaires. Ce même sentiment de chez-soi m’est aussi arrivé au Grand Marché. Même avec un masque de tissu dans le visage, je me suis sentie à nouveau chez moi. De pouvoir parler aux producteur.trice.s, aux marchands locaux et aux employé.e.s, ça m’a fait un bien fou!

Je crois sincèrement qu’acheter local permet d’insuffler une nouvelle énergie au sein de la population, tout en définissant mieux notre sentiment d’être chez-soi. Et c’est encore plus fort en contexte de pandémie et de confinement. On recherche des points de repères pour s’ancrer, pour respirer, pour avoir un semblant de normal. Pour moi, c’est un magasin de vrac et un marché public, mais peut-être que pour vous c’est le dépanneur du coin, l’épicerie de quartier, le café sur votre rue. Peu importe le lieu, l’important c’est ce sentiment fort et réconfortant d’être chez-soi.

Et vous, avez-vous déjà vécu ce sentiment?

Encore plus...

Soyez les premiers
à recevoir nos nouveautés,
nos recettes et nos articles.

Limoilou

885, 3e avenue
Québec (Québec)
G1L  2W8

418 523-1616

Lun-Ven
10h à 18h30
Sam-Dim
11h à 17h

Montcalm

980, avenue Cartier
Québec (Québec)
G1R 2S1

418 353-1616

Lun-Ven
11h à 18h30
Sam-Dim
11h à 17h